• Bilan neige - Janvier 2011

    http://www.volopress.net/volo/styles/logo.jpg

    BILAN NEIGE - JANVIER 2011 :
    Par Yetis

     

    Ce mois a commencé avec le stock souvent pauvre de décembre mais le froid relatif a maintenu les conditions inchangées quant aux points de départ jusqu’aux samedi-dimanche 8-9 janvier. Dans l’après-midi de dimanche, après un fort vent de sud, la neige a commencé à tomber au-dessus de 1900 m et est descendue plus bas dans la nuit jusqu’à 1000 m sans changer les limites skiables inférieures.

    Dans le 05, MF a relevé 10 à 30 cm et plus sur le Devoluy, Champsaur et Pelvoux (40 cm). Dans le 38, MF signale 35 cm au-dessus de 2500 m, 20 à 2000 m et 10 entre 1000 et 1500. En prévision des chutes de mardi 11 et de forts vents d’ouest, le risque fort (4) est annoncé le lundi 10 pour le 11 sur Belledonne, Rousses, Oisans et marqué (3) sur le Vercors où la neige avait presque disparu. Dans le 73, le risque pour le mardi 11 est de 3 après les chutes de 30 cm du week-end. Idem pour le risque dans le 74 où il est tombé un peu moins de neige (20-25 cm au-dessus de 1500 m).

    Pour la Suisse romande : seuls le Valais et le sud du Chablais sont enneigés. Si le ski de fond était praticable dans le Jura jusqu’au tout début de Janvier, il ne reste que quelques spots de neige. Pour les Alpes fribourgeoises, c’est la désolation ; le redoux avant Nöel a eu raison des quantités de neige suffisantes (pour le ski) de décembre et les rares chutes de neige depuis le début d’année ne font que blanchir les pentes ; les endroits où la neige subsiste sont le plus souvent verglacés. Dans les Alpes vaudoises du côté vaudois, peu de neige également, même si on peut partir assez bas (1100 m aux Plans sur Bex) dans les endroits protégés. Le nord du Chablais semble bien sec, l’herbe fait souvent son apparition sur les pentes qu’on voit depuis l’autoroute A9. Le val d’Illiez sauve son épingle du jeu. Valerette est skiable à partir de 1300 m (versant N) et 1500 m (versant E) ; au-dessous de ces altitudes, il n’y a pas grand chose... même si cela a l’air blanc. Les chutes du 11 janvier ont amené environ 10 à 15 cm de neige, en partie soufflée et bien humide (température positive la nuit à 1200 m) à partir de 1600 m. Les choses vont en s’améliorant vers le sud, la région de Trient et Finhaut est bien enneigée. On skiait sans problème jusqu’à Finhaut jusqu’au week-end du 8-9 janvier. Le val Ferret et le val d’Entremont sont décemment enneigés, les points de départ hauts aident aussi. Le Val de Bagnes bénéficie d’un bon enneigement (mont Rogneux depuis Lourtier faisable depuis début décembre). Evolène, Pralong, Arolla bien enneigés également (on est dans la moyenne des autres années). Bonnes conditions également sur la rive droite du Rhône. Le départ d’Ovronnaz se fait sans souci. Au final, l’impression générale est celle d’un enneigement de début décembre... Le cumul de précipitations est faible même en altitude.

    Après une période assez douce avant et après le week-end du 15-16 janvier croutant ou parfois transformant la neige (en versant sud raide), retour du froid. Une nouvelle chute de neige apporte en moyenne 20 cm sur les massifs de l’ouest (Belldonne, Taillefer).

    A partir de mi-janvier et jusqu’à la fin du mois, les conditions anticycloniques persistent, dans une ambiance relativement fraiche en flux d’est à nord-est mou, propice aux phénomènes d’inversions. Une petite incursion humide du nord-est, très affaiblie, dépose le 21/01 une dizaine de cm pour les secteurs les plus favorisés (préalpes et Belledonne/Lauzière). La qualité de ski reste correcte en versants sud soutenus où la neige est transformée en surface. Elle est très variable dans les autres orientations, généralement dure ou croutée. Du 29 au 31, des remontées de sud affectent localement les Alpes du sud et les zones frontalières, avec notamment 15 cm en haute-Maurienne et 30 à 40 cm sur est-Queyras, Ubaye, Mercantour et hauts sommets des Ecrins.

    Après la récurrence des flux méridiens en décembre, avec ses coups de chaud/froid humides et ventés, le mois de janvier se démarque nettement par sa sécheresse. En fin d’échéance le manteau neigeux est presque partout déficitaire, la basse et moyenne montagne étant les plus touchées avec des versants sud dégarnis sous 2000m. Les massifs les plus méridionnaux (Mercantour) affichent pour leur part un enneigement correct.

    Source : Volopress


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :