• Bilan neige - Mars 2011

    Bilan neige - Février 2011

    BILAN NEIGE - MARS 2011 :
    Par Yetis



    - Succédant de peu aux chutes de fin février dans les Alpes (et surtout Préalpes) du Nord, un nouveau retour d’est a copieusement garni les massifs frontaliers.

    - Ainsi, les premiers jours du mois on a relevé dans le Queyras le dégradé traditionnel : 80-100 cm à proximité du Viso et d’Abriès, 50 cm sur le secteur de Molines et pas plus de 20 cm dans la région Ceillac-Font Sancte (même quantité sur une partie d’Ecrins Est). Pas grand chose ailleurs.

    - Même dans les zones les plus arrosées cette neige s’est assez bien "soudée" à celle en place comme en témoignent les peu nombreuses (et en général peu conséquentes) ruptures de plaques sèches et les purges modiques en versant chaud raide.

    - Cet épisode a été suivi d’une période de grand beau temps (frais mais sans plus) jusqu’au 11 mars inclus. Une nouvelle perturbation neigeuse est annoncée, cette fois par un flux de sud, à partir du 12-13.

    - Du 13 au 16, c’est à nouveau l’est Queyras qui aurait été le plus arrosé (localement de 50 à 80 cm selon MF05) ce que la nivose du col Agnel ne corrobore pas. Chute importante aussi dans le Mercantour, dont la nivose (Millefonts, 2430 m) accuse un accroissement de 60 cm sur la période. Les quantités sont moindres en Haute- Maurienne (20 cm à la nivose de Bonneval à 2700 m). Dans les Alpes du Nord (Belledonne ; Aravis…) on a enregistré en moyenne 30 cm au-dessus de 1800 m.

    - Les chutes du 19 ont été moins importantes. Mais le week-end a été marqué par une série d’avalanches entraînant la mort de 9 randonneurs dans les alpes françaises, le Queyras (Ceillac, Molines) payant le plus lourd tribut. Egalement des accidents mortels dans le Valais.

    - En attendant une analyse nivologique complète, il semble que les précipitations postérieures au 13 mars ont constitué le "trop plein" dans les versants froids, constitués jusque là de neige sans cohésion en profondeur : les couches superficielles n’étaient pas suffisamment consistantes pour ébranler le manteau même au passage de skieurs, comme il a pu être observé dans la plupart des comptes-rendus de course précédant les chutes postérieures au 13 mars.

     

    Source : Volopress


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :