• Du 14 au 16 juin 2012 : Tour des Cerces et Mont Thabor (3178 m)
    Massif : Cerces (05)
    Météo : Du grand beau temps, seulement quelques petits cumulus l'après-midi. Chaud avec peu de vent. Regel nocturne correct de la neige avec environ 1°C la nuit à un mètre du sol vers 2100 m d'altitude.
    Sommets réalisés : Col de la Ponsonnière, Col Termier, Lac des Cerces, Col des Cerces, Mont Thabor, Lac de la Cula, Col du Chardonnet ...
    Départ de : Parking du Pont de l'Alpe (1710 m)

    Horaires :
    30/10/2011 : Une Croix de Chamrousse d'Automne (38) Départ parking du Pont de l'Alpe : 9 h
    30/10/2011 : Une Croix de Chamrousse d'Automne (38) Durée : 3 jours

    30/10/2011 : Une Croix de Chamrousse d'Automne (38) Retour parking du Pont de l'Alpe : 16 h 30

    Dénivelé : 3650 m
    Cotation : R4
    Note : 10/10
    Fréquentation : Peu fréquenté

    30/10/2011 : Une Croix de Chamrousse d'Automne (38)

    Résumé de la sortie :

    Hébergement : Deux nuits au Refuge Drayère avec ce gardien tant amoureux de son métier et de sa montagne, merci Eric pour ce partage et cette convivialité.
    Infos et réservation :
    www.clubalpin.briancon.free.fr/drayeres.html et www.refugesclareethabor.com

    Topo : Rendez-vous ici. Réalisé par mes soins, pour toutes questions n'hesitez pas à me contacter.

    Jour 1 : Pont de l'Alpe > Col Termier > Refuge Drayère
    Durée : 8 h 30
    Dénivelé positif : 1500 m
    Départ du parking du Pont de l'Alpe à 9 h. Nous empruntons le GR pour gagner le Col de la Ponsonnière en 2 h. Nous prenons la neige dès les bergeries au dessus du Grand Lac. La corniche du Col de la Ponsonnière est encore en neige dure à cette heure-ci et il faut tailler quelques marches. De là nous prenons la direction du lac Blanc (2643 m) où nous marquons notre pause pique-nique. Nous décidons ensuite de poursuivre jusqu'au Col Termier et plus exactement sur le Crêtes vers 2920 m d'altitude. Il fait extrêmement chaud sur la neige. La vue est tout simplement grandiose avec une qualité de l'air exceptionnelle. Il est temps d'attaquer la descente pour de nouveau gagner le Col de la Ponsonnière. Quelques névés sont encore présents dont un assez exposé lorsque la neige est encore dure. Longue traversée jusqu'au lac des Cerces. Nous poursuivons le GR pour gagner le Col de Cerces où la neige devient profonde et la progression plus lente et difficile. La chaleur est de plus en plus insoutenable et les coups de soleil deviennent violents. Il nous reste désormais plus que de la descente jusqu'au Refuge en passant au bord des lacs encore recouverts de neige. Nous atteignons enfin le refuge Drayère vers 17 h 30. Première soirée au refuge avec une classe de collège assez bruyante mais sympathique.


     

    Jour 2 : Mont Thabor en aller-retour
    Durée : 7 h 30
    Dénivelé positif : 1150 m
    Réveil et petit déjeuner à 7 h pour un départ du refuge un peu avant 8 h. Nous nous attaquons ce jour là au Mont Thabor (3178 m). Dans un premier temps nous profitons du bon sentier jusqu'au lac Rond (2448 m), puis la neige ne nous quittera plus jusqu'au sommet. Nous traçons pour le moment sur une neige bien portante jusqu'au Col du la Muande (2828 m), puis suivons la large crête déneigée jusqu'à la Roche du Chardonnet (2950 m). Petite pause au sommet où nous reprenons quelques forces, nous poursuivons à présent sur l'arête assez cornichée en neige dure piolet en main jusqu'au Col de Valmeinier. La traversée s'effectue ici en contre-bas du Roc de Valmeinier dans un "four" très chaud. Passage au Col de la Chapelle (2943 m) et montée finale dans la chaleur jusqu'au sommet du Mont Thabor que nous atteignons vers 12 h 20. Nous sommes seuls sur ce sommet si fréquenté en pleine saison, nous profitons ainsi d'un panorama à 360° sur tous les sommets alpins. Nous attaquons la descente vers 13 h, la neige est de moins en moins portante mais les descentes sont rapides grâce à ce manteau neigeux abondant. Sur cette journée toujours autant de marmottes et nous apercevons enfin un chamois à quelques mètres de nous. Nous sommes de retour vers 15 h 30 au refuge Drayère, après-midi de repos au soleil avec une petite douche très confortable et de belles discussions avec le gardien Eric. Soirée très familiale avec un repas avec le gardien et deux autres randonneurs, un moment de partage rare et impossible en pleine saison.

    Le Mont-Thabor se situe à cheval entre le département de la Savoie et celui des Hautes-Alpes, tout proche de la frontière Italienne.

    Située à quelques pas du sommet, la chapelle Notre-Dame-des-Sept-Douleurs attire chaque été depuis le XVIIe siècle, les 16 juillet et 24 août, de nombreux pélerins français et italiens, sans aucun doute aussi inspirés par la vue sur les Ecrins, la Vanoise et le Grand-Paradis. Proche de la frontière italienne, le Mont Thabor ne requiert pas de compétence technique particulière mais un goût prononcé pour les longues randonnées alpines. Son voision, le Pic du Thabor qui culmine 30 mètre plus haut à 3 207 m d'altitude nécessite quand à lui quelques pas d'escalade et est très peu fréquenté.
    L'itinéraire depuis la vallée de la Clarée ou depuis le refuge Drayère est souvent moins sujet aux foules que les itinéraires plus classiques au départ de la Savoie par le refuge de Thabor, ou au départ de l'Italie par les Granges de la vallée étroite. Mais le dénivelé est toujours conséquent, environ 1 350 ou 1 150 depuis le refuge Drayère, mais celui-ci ne réduit pratiquement pas le temps de marche d'environ 7 à 8 h, mais permet un départ matinal pour profiter des belles lumières et de prendre son temps en chemin, notamment aux abord des nombreux lacs d'altitudes et cols que l'on franchit.
    A chaque étage son paysage : mélèzes et pins cembros sur le bas, pelouses alpines au niveau du refuge, ambiance minérale au delà du col des Muandes, d'où l'on découvre le sommet. Et plus haut, il n'est pas rare de garder de nombreux névés durant une bonne partie de l'été.
    Sur deux jours, il est intéressant d'envisager l'ascension du Thabor en traversée, avec une descente versant italien sur les refuges des Granges pour y passer une nuit, puis revenir le lendemain au point de départ via le col des Vallons et le lac Blanc. Autre solution aussi possible, comme nous l'avons fait durant ce raid de trois jours.

     

    Jour 3 : Refuge Drayère > Lac de la Cula > Col du Chardonnet > Pont de l'Alpe
    Durée : 8 h 30
    Dénivelé positif : 1250 m

    Réveil et petit déjeuner à 7 h pour un départ du refuge un peu avant 8 h. Une très longue dernière journée nous attend, les jambes ont un peu de mal mais surtout le visage est brûlé par la réverbération du soleil sur la neige. La journée commence tranquillement avec une descente jusqu'au parking 2030 m, puis les choses sérieuses commencent, une belle montée en lacets de 400 m de dénivélé environ jusqu'au lac de la Cula où de nombreux pécheurs sont déjà là. La traversée sur le chemin de ronde se poursuit, un très beau sentier balcon perché au dessus de la vallée de la Clarée. Vers 2290 m d'altitude, nous amorçons la descente sur le magnifique Refuge Ricou (2115 m) puis jusqu'au fond de la vallée de la Clarée (1857 m). Ce sera sur cette seule partie que nous croiserons de nombreux randonneurs, la solitude étant maitre en cette période sur tout le reste du raid. A 11 h 30 nous ne trainons pas au fond de la vallée et nous attaquons rapidement la montée pour gagner le Refuge du Chardonnet (2223 m) en moins de une heure de marche par les Chalets de Laraux.
    12 h 30, pause repas au refuge avec une excellente omelette aux lardons et pique-nique sur la terrasse du refuge. 45 minutes plus tard, on remet les chaussures et direction le Col du Chardonnet, dernière montée de ce raid de trois jours. La neige est présente encore en abondance dès le Télénivomètre, mais il nous faudra pas plus de 1 h 30 pour l'atteindre. Pause contemplative au Col et descente vertigineuse en seulement 15 minutes grâce aux névés qui nous permettent de "skier" sur nos chaussures jusqu'au point côté 2209 m, les randonneurs nous observent descendre aussi rapidement ces 450 m de dénivelé en nous prenant pour des "fous". Il nous faudra ensuite 1 h pour rejoindre le parking du pont de l'Alpe où nous retrouvons par surprise nos amies du refuge Drayère ayant effectué le Col de la Ponsonnière en sens inverse de nous. La chaleur est de retour, le thermomètre affiche 28°C, on rejoint vite le Col du Lautaret en voiture pour profiter d'une bonne canette bien fraîche avant de gagner nos appartements sous 33°C.

     

    Les photos du raid : Cliquez-ici pour accèder à la galerie photos complète.

    Pour commencer, voici deux panoramiques depuis la Col Termier, près du Grand Galibier :

     
     
     
     
     
     
     

     

    >> La suite des photos <<

     

    > DIAPORAMA & GALERIE PHOTOS <
     

    Liens :

    Les 2 et 3/10/2011 : Jour 1 : Lac des Bèches et Lac des Rouies (38) Consulter le topo de cette randonnée en cliquant-ici.
    Les 2 et 3/10/2011 : Jour 1 : Lac des Bèches et Lac des Rouies (38) Toutes les photos sont en ligne dans l'album photo de la randonnée en cliquant-ici.
    Altituderando Cette magnifique sortie est disponible sur ALTITUDE RANDO en cliquant-ici.
    Les 2 et 3/10/2011 : Jour 1 : Lac des Bèches et Lac des Rouies (38) Pour recevoir toutes les photos de la sortie en HD (meilleure qualité et en plus grand format), n'hésitez pas à me contacter.

    < Retour


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique